Vendredi Saint – 30 mars 2018

Le Vendredi Saint, à 15H, chemin de croix solennel sur le site.

Il sera conclu par l’adoration de la croix dans la grande salle du “Temple”

Les personnes désireuses de recevoir le sacrement de réconciliation pourront rencontrer un prêtre dans cette même salle.

Le soir à 20H, célébration de la croix dans la chapelle du pèlerinage.

 

L’amour a visité le monde – Père Madore, missionnaire montfortain

L’amour a visité la trahison. Il a reçu le baisé de Judas. Mais au jardin des oliviers, il a planté la plus rare des plantes: il a planté la fidélité, pour qu’elle fleurisse à jamais et que le jardin de la trahison devienne le jardin du paradis.

L’amour a visité la trahison; il a entendu Pierre s’écrier: « Je ne connais pas cet homme. Je ne connais pas cet homme! Je ne connais pas cet homme»! Et l’amour a répondu: « Moi Pierre, je te connais, je te connais, je te connais, et je t’aimerai toujours. »

L’amour a visité le tribunal; il a vu ce que valait la justice humaine, avec son lot d’hypocrisie et de mensonge. L’amour a visité le tribunal et a été condamné.

L’amour a visité la prison; il en a connu les chaînes et la violence, le mépris et les crachats. L’amour a visité toutes les prisons pour les ouvrir à la douceur et au respect, au  pardon et à la paix. L’amour a visité toutes les prisons.

L’amour a pris la croix sur ses épaules; elle l’a écorché, meurtri, écrasé. Mais l’amour l’a portée, cette croix, et il en a fait son trône pour que l’amour règne dans toutes les croix.

L’amour a embrassé la souffrance. Il l’a prise, toute laide, avec son cortège de larmes, de révolte et de désespoir. Il a pris cette souffrance dont personne ne voulait, dont personne ne savait que faire. Il a dit: « Donnez-la moi, cette souffrance, moi, je vais la recycler. Je vais en faire ce qu’il y a de plus beau au monde: je vais en faire de l’amour. »

Enfin, l’amour a visité la mort. Il est descendu dans le trou qui avale tout. Il a perdu pied dans l’abîme de notre néant. L’amour a visité la mort. Et ce fut la mort de la mort.

L’amour vient me visiter aujourd’hui; « Veux-tu de moi, me demande l’amour, veux-tu de moi, car ma plus grande douleur, c’est de n’être pas aimé, et ma plus grande joie, c’est d’être avec toi. Avec toi, où que tu sois. »

L’amour m’a visité aujourd’hui.