Le temple de Jérusalem

Ce monument appelé « Temple de Jérusalem » à été construit au début du XXème siècle dans la joie du Jubilé de la Rédemption.

Il est inutile de chercher dans cet ensemble en béton armé une représentation du Temple de Jérusalem. Vu de l’extérieur cet ensemble peut faire penser à une forme de château fort, et c’est souvent le questionnement des enfants. Il faut cependant admirer les fresques remarquables peintes sur les murs. Elles sont à elles seules une véritable catéchèse – Le recouvrement de Jésus au Temple – la présentation de Jésus au Temple – Jésus, et la femme adultère – L’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem – Jésus se lamentant sur Jérusalem – L’obole de la pauvre veuve – Jésus chassant les vendeurs du Temple – L’impôt dû à César. Ces peintures, comme celles qui couvrent les murs des autres monuments, sont de M. Paul Lemassson. Au Calvaire de PONTCHATEAU (1939–1942), nombreuses fresques sur les murs du Temple, du Cénacle, de la Visitation et de la chapelle dite du “Père de Montfort” au pied du calvaire, où les fresques évoquent la vie du Père de Montfort. Attenante au “Temple”, une grande salle contenant plus de 500 places , permet d’accueillir pendant l’été les pèlerins et touristes qui désirent partager l’Eucharistie dominicale de 10H30. Le recouvrement de Jésus au Temple – Jésus au milieu des docteurs de la loi – Jésus chasse les marchands du Temple – L’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem – L’assomption.

Attenante au Temple, une grande de plus de 500 places permet d’accueillir pèlerins et touristes qui viennent partager l’Eucharistie dominicale de 10H30