1ère lecture : Isaïe 40, 1-5. 9-11

2ème lecture : Tite 2, 11-14 ; 3, 4-7

Psaume 103

Évangile : Luc 3, 15-16. 21-22

Quelle belle fête que cette solennité du Baptême du Seigneur. Elle fixe notre regard sur Jésus quittant sa vie tranquille d’humble artisan à Nazareth pour celle du prédicateur, du messager de l’amour de Dieu pour l’humanité toute entière. Nous le voyons répondre avec confiance à cette vocation qui est la sienne et qu’il suivra sans faillir même dans les pires souffrances. Et ainsi il deviendra par sa mort et sa résurrection le Premier-né d’une multitude de frères et de sœurs. Demandons-lui de nous garder, comme Lui, confiants en Dieu qui dit aujourd’hui à chacun et à chacune de nous : “Tu es mon fils bien-aimé, ma fille bien-aimée et je t’aime.” (Mgr Hermann Giguère P. H. Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval Séminaire de Québec)

1ère lecture : Isaïe 62, 1-5

2ème lecture : 1 Corinthiens 12, 4-11

Psaume 95

Évangile : Jean 2, 1-11

A Cana, le signe de l’eau changée en vin nous annonce que Dieu vient sauver tous les hommes, juifs et païens. En effet, le vin évoque la joie retrouvée. C’est cette joie que Dieu veut répandre sur son peuple en faisant de nouveau alliance avec lui. L’évangile nous parle de six jarres d’environ cent litres chacune. C’est que Jésus voit grand. Dieu ne compte pas ; il ne lésine pas. Cette abondance de vin signifie la profusion de grâce. Ces noces célèbrent l’alliance de Dieu avec les hommes. C’est une alliance de joie généreuse, débordante et inépuisable. C’est cela l’amour de Dieu. (Jean Compazieu)

1ère lecture : Néhémie 8, 2-4a. 5-6. 8-10

2ème lecture : 1 Corinthiens 12, 12-30

Psaume : 18a

Évangile : Luc 1, 1-4 ; 14-21

Vivant de l’Évangile, beaucoup de chrétiens montrent que, dans le Christ Jésus, Dieu se fait toujours proche de chacun et spécialement des pauvres, des exclus et des petits de la terre. Sous l’action de l’Esprit Saint, devenons des artisans de ce Royaume de Dieu qui s’inscrit dans l’histoire des hommes. Quelle joie pour nous de penser que le Christ nous fait confiance pour que nous puissions dire avec lui à notre monde : « aujourd’hui, le Royaume de Dieu est parmi vous ».