Le défi de l’évangélisation de notre monde contemporain à la Montfort

Ouverture à la mission avec les Pères Montfortains Hervé et Willi.

L’année 2019 est déjà bien démarrée. Tout d’abord, nous souhaitons vous remercier, chers lecteurs, de l’accueil que vous allez réserver à notre tout premier article diffusé sur ce site.

Avec cette nouvelle année, il est de coutume d’adopter de bonnes résolutions. Dans certaines cultures, le début de l’année est considéré comme le moment où l’on doit fermer certains dossiers pour en ouvrir de nouveaux. Ainsi, certains asiatiques, voire le malagasy, au moment du nouvel an, doivent régler leurs dettes, faire la paix avec leurs ennemis et enfin, contracter de nouveaux engagements pour l’année suivante. Cela permet, sans aucun doute, de partir d’un pied léger. La nouvelle année va de paire avec le nouvel engagement.

A propos de la Communauté du Calvaire du Pontchâteau, cette nouvelle année pastorale est marquée par la présence de Pères Montfortains venant d’autres pays.

A la fin de l’année 2018, la Communauté Montfortaine du Calvaire du Pontchâteau nous a reçus (P. Hervé SOLONIRINA de Madagascar et P. Willi SELMAN de l’Indonésie) comme nouveaux membres de la communauté. Nous sommes venus comme témoins de la continuité de la présence Montfortaine non seulement au niveau de la vie pastorale mais surtout au niveau de la vie communautaire.

A l’initiative du P. Santino, Supérieur de la communauté, et la collaboration étroite avec l’équipe de Fraternité Mariale, nous avons lancé, au début de notre arrivée, le service évangélique des malades.  Nous avons visité certains malades qui participaient au pèlerinage à Lourdes. Le but de cette visite, c’est d’encourager les malades et de leur offrir un petit cadeau pour la nouvelle année pour qu’ils ne se sentent pas isolés et surtout de répondre à l’appel de Jésus Christ : « J’étais malade et vous m’avez visité » (Mt 25,36).

Autre pastorale à envisager, l’animation pour inciter les gens à venir vers Pontchâteau, là où le père de Montfort avait projeté une œuvre imposante : planter un calvaire pour contempler le mystère de Jésus Christ, qui s’est offert une fois pour toutes, pour le Salut des hommes. Pour ce faire, nous profitons de partager, la spécificité de ce qui se vit au calvaire, avec les personnes que nous côtoyons, surtout lorsque nous faisons la visite ou l’animation dans certaines écoles. Avec le bon témoignage de nos confrères ici à Pontchâteau, on constate la continuité de la mission Montfortaine dans les diverses activités.

En tant que sanctuaire, Le Calvaire est un lieu de mémoire, c’est pour cela que nous cherchons tous les moyens possibles pour promouvoir une pastorale de proximité, visant à amener les visiteurs d’aujourd’hui à découvrir le sens de la foi et de la vie chrétienne. Le sanctuaire est un lieu très important pour l’approfondissement spirituel, c’est aussi un lieu de grâce. Bon nombre de gens y passent pour demander une bénédiction et la guérison.

C’est dans ce sens que nous avons participé au Congrès de l’Association des Recteurs de Sanctuaire qui s’est déroulé à Nice du 28 au 30 janvier 2019. Il avait pour thème : “Sanctuaires et demandes de bénédiction, protection et guérison”.

Le premier jour était consacré à l’intervention de quelques experts qui nous ont aidés à aborder les thèmes suivants :

– “Les médiations de la demande de guérison” par Laurent Amiotte-Suchet ;

– “Bible et demande de guérison, délivrance et salut”, par le Diacre Marc Duwelzet ;

– et pour terminer la journée : “Guérir à Lourdes” par le Dr A. de Franciscis.

Le deuxième jour débutait par ce thème :

– “Demandes de l’exorcisme ou délivrance : des critères de discernement pour la pastorale des pèlerins et périphéries” par le P. Jean Baptiste Golfier, crmd ;

– suivi par l’intervention de Sr Anne Lécu sur « Conférence pastorale : l’accueil de demande à l’annonce du salut ».

Le dernier jour, le P. Dauzet, a présenté le nouveau rituel “Protection, délivrance, guérison”, et le rituel des bénédictions.

Grâce à cette rencontre nationale, nous tirons des leçons pour vivre davantage la pastorale montfortaine, et nous nous rendons compte que les sanctuaires sont des lieux privilégiés pour la nouvelle évangélisation. Ils sont également des lieux de rencontre, de communion qui peuvent accueillir qui que ce soit. C’est pourquoi, l’accueil est capital.

Pères Hervé et Willi smm

Congrès des Recteurs de Sanctuaire à Nice

Noces de diamant de trois Filles de la Sagesse de la Communauté du Calvaire

Le 2 février, en la fête de la Présentation de Jésus au Temple, 3 sœurs de la communauté des Filles de la Sagesse ont célébré leurs noces de diamant de vie religieuse. En présence d’une belle assemblée, elles ont renouvelé leurs vœux d’engagement dans la congrégation, au service de l’Église.