En ces temps difficiles, rions un peu. Ça fait du bien !
Texte envoyé par le Père Georges Madore, Montfortain
Allez à la messe, c’est plus sûr. Si si, c’est prouvé scientifiquement. Le service des statistiques est formel :

– Ne voyagez pas en automobile, elles causent 20 % des accidents mortel.
– Ne restez pas à la maison : 17 % de tous les accidents y ont lieu.
– Ne voyagez ni en train, ni en avion : c’est là qu’arrivent 16 % des accidents.
– Ne traversez pas la rue : 16 % des accidents arrivent aux piétons.
– Seulement 0.001% des tous les accidents ont lieu dans une église .…

… alors n’hésitez pas à venir à la messe.

Monsieur le Curé n’a qu’un défaut : Chaque fois qu’il confesse, il donne toujours exactement la même pénitence aux pénitents.

Ce jour-là, c’est justement lui qui confesse. Un petit garçon entre au confessionnal et avoue qu’il a fait le poirier pendant le cours d’histoire, juste pour provoquer la maîtresse.

-Le poirier ? demande le vieux curé, qu’est-ce que c’est ?

-Si vous voulez, je vous fais une démonstration dans l’allée de l’église, propose le petit garçon. Il termine sa confession, reçoit l’absolution et sort du confessionnal, ainsi que le curé pour la démonstration.

Le petit garçon fait la démonstration dans l’allée, sous les yeux attentifs du curé…  et sous les yeux éberlués de deux dames d’âge mûr qui attendaient leur tour pour se confesser. La première dit alors à la seconde : ” Fuyons !  Vous avez vu la pénitence du jour ?”

Paroles d’Évangile.

Une mère de famille est poussée à bout par son fils. Elle lui promet ; « désormais, je ne te parlerai plus que par des citations de la Bible ! » Le lendemain matin, le fils ne se lève pas. Voyant qu’il va être en retard, sa mère monte, ouvre la porte de sa chambre et lui crie : « lève-toi et marche ! » (Lc 8, 54) En se retournant sous ses couvertures, le fils lui répond :     « Femme, mon heure n’est pas encore venue » (Jn 2, 4).

Un prêtre avait été muté dans une paroisse en difficulté.  Un an plus tard, son évêque visite la paroisse et constate avec plaisir qu’elle a évolué très favorablement.
Désireux de manifester sa satisfaction tout en préservant l’humilité de son prêtre, il lui dit : Quel magnifique travail l’Esprit Saint a fait dans cette paroisse par votre intermédiaire ! Oui, monseigneur, répond le prêtre.
Mais vous auriez dû voir l’état de la paroisse lorsque l’Esprit Saint était seul à s’en occuper !