Deck The Hall

par Jean-Pierre Rorive | Les plus beaux noëls saxophone et orgue - Bayard Musique

Chers frères et sœurs de la communauté chrétienne, chers amis/es du Calvaire de Pontchâteau, chers visiteurs de notre site web lecalvairedepontchateau.com,

Nous avons terminé l’année 2020 et nous commençons la nouvelle année 2021 avec pas mal de préoccupations et de soucis à cause de la situation sanitaire et de toutes les conséquences que cette situation a provoquées. Je perçois que parmi ces séquelles, celle qui nous touche le plus c’est de ne pas avoir pu exprimer, personnellement et physiquement, à toutes les personnes  que nous rencontrons ordinairement, la joie de vivre et le partage de notre amour.

En même temps cette expérience de vide peut devenir source d’une réflexion et d’un vrai discernement en laissant tomber tellement de choses extérieures qui souvent aussi peuvent cacher ou presque nous faire oublier les vrais sentiments qui doivent sortir de nos cœurs pour les transmettre aux autres avec des gestes plus simples mais aussi plus sincères.

Moi aussi, au nom de toute la communauté religieuse du Calvaire, je veux vous faire parvenir nos vœux pour l’année qui commence, et je veux le faire avec les mots bibliques qu’on proclame dans l’eucharistie du premier janvier :

« Que le Seigneur te bénisse et te garde !

Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce !,

Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix!» (Nombres 6,24-26)

Avec ces mots, la Parole de Dieu nous invite à une triple bénédiction :

  • Bénir les autres : en leur souhaitant la vie en abondance, c’est-à-dire la joie de vivre et le sens profond et fécond de la vie.
  • Bénir Dieu : en reconnaissant qu’il est, Lui, le Seigneur de la vie, de la création, de tout ce qui nous est donné pour notre quotidien.
  • Recevoir la bénédiction qui vient de Dieu, manifestée dans la présence de son Fils parmi nous. Il nous révèle le visage d’amour, de tendresse et aussi de faiblesse de Dieu, pour nous faire expérimenter la bonté de son cœur de Père.

Chers tous : que le ‘Shalom’ biblique, c’est-à-dire la paix du Seigneur qui est plénitude de tout bien, soit en chacun et chacune de vous et que, ensemble, nous puissions témoigner de ce grand amour de Dieu notre Père pour notre humanité affaiblie, mais toujours pleine d’espoir et de foi parce que le Seigneur, c’est le Seigneur de la Vie en abondance.

P. Santino, smm et la communauté religieuse au Calvaire de Pontchâteau